Sandra Mbuyi- Interview: Ce jour-là j’ai été touché.

Pouvez-vous vous présentez

Je suis Sandra Mbuyi Kalumbu épouse du Pasteur Jean Bosco Kalumbu, avant tout enfant de Dieu née de nouveau, maman biologique d’une petite fille Alexia et maman de plusieurs filles spirituelles.

Racontez nous votre premier pas dans la musique

J’ai commencé la musique toute petite mais quand j’avais 13 ans j’ai réalisé qu’il ne fallait pas chanter parce qu’on avait une belle voix mais de servir Dieu avec cette voix et j’ai pris conscience que le seigneur avait investi en moi et donc il fallait que je puisse chanter pour la gloire de son nom pour l’édification des âmes.

Parlez-nous de votre conversion à Jésus-Christ

J’ai reçu Jésus-Christ comme mon Seigneur et mon Sauveur à partir du film de Jésus. Tout est parti quand j’avais 8 ans et c’était à travers ce film qu’il y a eu la semence dans mon cœur. Ce jour-là j’ai été touché. Et aujourd’hui je continue de servir Dieu de tout mon cœur.

 Quelles sont les difficultés que rencontrent les chantres chrétiens?

J’ai rencontré des difficultés d’avoir des producteurs dignes de ce nom c’est-à-dire des producteurs qui prennent tout en charge de A à Z et d’autres artistes ont le même problème.

Mais cela ne nous empêchait de foncer avec les moyens de bord et ce qui est réjouissant c’est qu’au travers de tout ça les âmes ont été sauvés.

Pour donner un témoignage, il a y une jeune fille qui a été délivrée de la haine qu’elle avait envers son père biologie au travers de ma chanson « Na loboko ya tata » donc les difficultés sont des moments de peine mais aussi des moments de joie lorsque l’objectif de sauver des âmes est atteint.

Selon vous pourquoi il y a moins de femme dans la musique chrétienne que celle dite « Profane » ?

À cette question je suis incapable de dire pourquoi il y a moins de femmes dans la musique chrétienne.

Pourquoi avez-vous choisi d’être l’une des ambassadrices de Maajabu Gospel ?

Je vous ai parlé des difficultés que nous avons connues ou nous connaissons dans la production d’un album jusqu’à sa promotion, ce qui fait que les gens n’ont pas été bénis suffisamment.

Nous avons prié pour cela et le Seigneur a répondu à nos prières en nous envoyant des personnes qui pourront aider les artistes à propager la bonne nouvelle de l’évangile donc Maajabu Gospel. J’ai épousé la vision de Maajabu Gospel sans contrainte et c’est ouvert à tout le monde.

Seriez-vous un jour productrice de Maajabu Gospel ?

Maajabu Gospel est un label de production, actuellement je suis une représentante c’est-à-dire ambassadrice de Maajabu Gospel et si demain il décide de passer à l’étape suivante avec une production avec Sandra Mbuyi pourquoi pas ?

En tant qu’ambassadrice de Maajabu Gospel, quel est votre programme dans les prochains jours ?

Déjà en tant qu’ambassadrice, nous sommes en train de représenter Maajabu, parler aux autres artistes de la vision de Maajabu premièrement. Par la suite nous allons accompagner Maajabu dans leur projet d’accompagner les jeunes dans leurs talents.

Interview réalisée par Maajabu Gospel – Impact Gospel Vision

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.